Pascal Dionne Orthopédagogue et responsable du projet cybersavoir, école Saint-Noël-Chabanel de Montréal.

Disculpa, pero esta entrada está disponible sólo en Francés. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La plate-forme de l’application est très simple d’utilisation ce qui permet aux élèves d’acquérir une certaine autonomie lors des périodes dédiées aux iPad. Par sa simplicité, les enfants ont compris le fonctionnement dès les premières expérimentations. La clarté des explications, ainsi que la manière d’enseigner qui est très similaire aux méthodes utilisées au Québec, nous ont beaucoup plu. Ainsi, un élève pouvait revenir sur l’explication d’une notion qu’il n’avait pas saisie.

Pour les enseignants, le suivi des élèves était facile à faire grâce au module de cheminement de myBlee Math. Nous avons pu diriger certains élèves vers des notions qu’ils devaient approfondir. Lors de nos périodes d’enseignement, nous mentionnons lorsqu’une notion se trouve dans myBlee et nous invitons les enfants à parfaire leurs connaissances lors des périodes de travaux libres.

Les élèves disent de myBlee que c’est une application amusante qui leur permet d’apprendre de façon ludique. Certains m’ont dit: “Nous n’avons pas l’impression de travailler tellement c’est amusant”. Le système de récompense «casse-tête» a fonctionné avec certains jeunes qui étaient fiers de montrer à leurs pairs qu’ils avaient réussi à faire le dessin au complet.